conseils et bonnes pratiques

Grâce au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie, il est possible d’isoler gratuitement le réseau d’eau chaude d’un immeuble résidentiel ou tertiaire : c’est le calorifugeage. Les tuyaux de chauffage passant dans des locaux non chauffés quels qu’ils soient sont entourés d’une gaine isolante qui réduit considérablement les déperditions de chaleur. Cependant, on constate certaines arnaques au calorifugeage, par des entreprises parfois très bien organisées qui cherchent simplement à toucher les primes en jeu.

Comment éviter de croiser la route de ces escrocs et être certain de faire appel à des professionnels honnêtes et compétents ? Le point par A24 Ecoplanet, spécialiste du calorifugeage.
NB : Nous rappelons que la classe 3 d’isolant ne sera bientôt plus suffisante même dans le résidentiel : la classe 4 devient de rigueur dans tous les secteurs.

Pour votre projet de calorifugeage, faites-vous accompagner par un spécialiste.

Demander une visite technique gratuite

Qu’est-ce que le calorifugeage ?

Le calorifugeage se définit par l’action d’isoler des tuyaux de chauffage et d’eau chaude sanitaire dans les parties non chauffées d’un immeuble ou d’un bâtiment tertiaire de manière à réduire les pertes de chaleur.

Dans la plupart des cas, les isolants installés sur les tuyaux d’un immeuble ont l’âge de celui-ci et sont donc souvent dégradés voire totalement inefficaces ou même inexistants. Les isolants posés par A24 Ecoplanet sont dits de « classe 3 ou 4» selon la réglementation et sont bien plus performants que les isolants posés il y a plus de 30 ans. Cela explique la réduction de la consommation d’énergie permise par les travaux de calorifugeage.

LE CHIFFRE À RETENIR : 5%

 Le calorifugeage permet de réaliser des économies sur la facture d’énergie globale d’un immeuble ou d’une entreprise à hauteur de 5%. La réduction de la facture peut être plus élevée suivant l’état du patrimoine.

Techniquement, le calorifugeage consiste à recouvrir les tuyaux d’un matériau hautement isolant (en général de la laine de roche). Cette gaine épaisse entoure les tuyaux ainsi que les points de déperditions importants comme les coudes, les angles et les vannes, appelés «points singuliers». Ces derniers sont bien souvent délaissés car plus compliqués à isoler. Cette isolation complète des tuyaux de chauffage ainsi que des points sensibles évite les ponts thermiques et le gaspillage d’énergie et de chaleur, permettant de baisser les charges de la résidence.

En immeuble résidentiel comme en entreprise, les travaux de calorifugeage sont les travaux les plus accessibles à réaliser parmi la gamme d’actions d’isolation. Ils requièrent ainsi un effort humain et matériel moindre en comparaison de ce que nécessite une isolation des murs, des toitures ou un ravalement par exemple. De plus, l’intervention n’a généralement que très peu d’impact ou de nuisance pour les résidents.

Attention aux arnaques de calorifugeage gratuit

Des travaux à 0 euro ? La gratuité permise par les Certificats d’Économies d’Énergie.

Les travaux de calorifugeage font partie des opérations standardisées éligibles au dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), dans le cadre de la Loi Transition Énergétique pour la Croissance Verte. Ce dispositif permet de bénéficier de « primes énergie » — lors de la réalisation de travaux d’économies d’énergie, à condition que ces derniers respectent des critères définis par le ministère (exemple : résistance thermique de l’isolant).

Ces subventions permettent de financer tout ou partie des travaux et donc d’amoindrir le coût répercuté aux bénéficiaires.
Dans certains cas, comme pour l’offre A24 Ecoplanet de calorifugeage gratuit, cette prime CEE permet une gratuité totale pour la copropriété.

L’opération entraîne la délivrance de Certificats d’Économies d’Énergie, preuve des gains engendrés. Or, ces CEE intéressent particulièrement les fournisseurs d’énergie. En effet, ces vendeurs de gaz, de fioul ou encore de carburant sont « obligés » de réaliser des économies d’énergie ; ils doivent justifier leur engagement dans la transition écologique auprès de l’État. La non-atteinte d’un certain objectif de CEE les contraint à payer des amendes dissuasives.

Plutôt que d’en arriver là, les énergéticiens (ou des structures mandatées et habilitées par l’État telles que A24 Ecoplanet) préfèrent inciter les consommateurs à rénover leur logement ils contribuent financièrement aux travaux en échange des CEE obtenus.

Des normes strictes pour obtenir les Certificats
Les fiches d’opérations standardisées CEE imposent le respect de critères précis, sans quoi les Certificats ne sont pas délivrés ; d’où l’importance de réaliser des chantiers impeccables aux yeux des bureaux de contrôle. Ces conditions sont accessibles dans les fiches :

  • BAT-TH-146: Isolation d’un réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.  – Secteur Tertiaire
  • BAR-TH-160 : Isolation d’un réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire.  – Secteur Résidentiel
  • BAR-TH -161 : Isolation de points singuliers d’un réseau.

Outre le bureau de contrôle, les travaux sont étudiés par le Pôle National des Certificats d’Économies d’Énergie (PNCEE).
Ensuite seulement sont validés les CEE auprès de la structure demandeuse comme A24 Ecoplanet. Elle pourra à son tour les valoriser financièrement afin de récupérer les fonds avancés pour réaliser les travaux.
 

Ainsi, la viabilité d’une entreprise comme A24 Ecoplanet est intrinsèquement dépendante de la qualité des travaux réalisés. La prestation de calorifugeage proposée et contractualisée avec les gestionnaires d’immeuble ou bâtiment ne peut donc pas faire l’objet d’arnaques, sous peine de mettre en danger la pérennité de l’activité.

Profitez des primes pour calorifuger votre réseau de chauffage

Les conseils pour éviter les arnaques au calorifugeage

Travaux mal faits, finitions oubliées, matériaux de mauvaise qualité, promesse de gratuité non tenue…
En faisant appel à une société malhonnête, le syndicat de copropriétaires ou propriétaire de bâtiment tertiaire risque de ne pas bénéficier d’un service à la hauteur de ses espérances. Voici quelques recommandations pour ne pas vivre une mésaventure.

Le choix de l’entreprise et des matériaux utilisés pour mettre fin aux arnaques Afin d’éviter toute arnaque, il est important de vérifier la crédibilité de l’entreprise (kBis, Assurance décennale, quitus fiscal et social). Tout d’abord, la loi impose, pour pouvoir bénéficier de l’aide attribuée grâce aux CEE, que les travaux soient réalisés par un professionnel qualifié.

De plus, il convient de prêter attention aux processus d’isolation suivis par les professionnels. Ainsi, certains artisans proposent de l’isolation non conformes aux recommandations des fiches d’opérations standardisées. Les isolants doivent être de classe 4 en secteur tertiaire et sont encore admis en classe 3 sur le secteur résidentiel jusqu’à fin avril.

Arnaques au calorifugeage : le bénéficiaire des travaux ne doit pas avancer de trésorerie !

Il est important de vérifier le montant du devis : pour ne pas avoir à débourser le moindre centime avant ou après travaux, le prix final annoncé par le professionnel doit être de 0 €.

Aucune remise ou remboursement n’est garanti après la réalisation des travaux. Le professionnel se voyant attribuer la prime directement, il sera le seul décideur du remboursement des travaux si cela n’est pas indiqué contractuellement et que vous convenez d’une avance sur travaux.


Dans la démarche de calorifugeage gratuit, c’est à l’artisan d’avancer la totalité des dépenses des travaux, et de faire en sorte que le montant HT du devis (main d’œuvre et matériaux) corresponde à la subvention totale accordée par la structure habilitée pour lesdits travaux. Cette opération est donc réservée à des entreprises qui disposent d’une stabilité financière suffisante. La majorité des actions de calorifugeage gratuit est réalisée par l’intermédiaire d’une société collectrice de CEE comme A24 Ecoplanet.

Il faut faire attention à l’offre ou à la promesse des artisans. Les arnaques et abus de confiance dans le bâtiment existent pour le calorifugeage mais aussi les combles, l’isolation des murs (ITE)… , notamment sur le caractère remboursable des avances sur travaux réalisés par des particuliers. Ainsi, les structures habilitées telles que A24 Ecoplanet proposent des travaux intégralement financés, sans avance de trésorerie.

Les organismes de contrôle, garants de la qualité des travaux de calorifugeage

A la fin des travaux, l’artisan doit faire appel à une société externe (VERITAS – QUALICONSULT- SOCOTEC etc…) qui va contrôler la réalisation de ceux-ci, notamment la qualité des produits utilisés ainsi que le métrage exact. Pour bénéficier de primes ainsi que pour garantir l’efficacité des travaux réalisés, les entreprises doivent avoir suivi les exigences imposées par les fiches standardisées (« FOST ») du dispositif des CEE.

Lors d’arnaques sur la qualité des travaux, les artisans utilisent des matériaux bas de gamme pour augmenter leur marge. Par ailleurs, ils font signer des devis où les matériaux ne correspondent pas à ceux finalement posés.

Le service de calorifugeage dédié au tertiaire et résidentiel collectif d’ A24 Ecoplanet implique le contrôle d’entreprises externes qui’ s’assurent de la réussite des chantiers et des bonnes pratiques de nos partenaires artisans pour une performance énergétique optimale.

A24 Ecoplanet des process rigoureux pour limiter les fraudes

Notre offre de calorifugeage à 0 euro est effectuée par des professionnels qualifiés , afin de financer les travaux de calorifugeage des immeubles résidentiels ainsi que des bâtiments tertiaires et industriels. Nous utilisons des matériaux de qualité, et déclenchons les travaux en amont de l’aide CEE. C’est grâce à ce financement préalable que A24 Ecoplanet propose des travaux d’isolation gratuits dès la signature du devis.

La nécessité de remplir un dossier de demande de CEE est cruciale dans l’opération. Il s’agit d’une démarche tripartite entre le bénéficiaire et A24 Ecoplanet:

  1. Le client doit signer le devis à OE intégrant la remise liée aux CEE avant que les travaux ne commencent.
  2. À la fin du chantier, il devra également co-signer avec notre entreprise une attestation sur l’honneur prouvant la réalisation des travaux.
  3. Une fois ces éléments complétés, nous transmettons le dossier complet à notre obligé qui nous versera la prime correspondante au montant des travaux.

Conclusion : les quatre éléments auxquels prêter attention

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus et afin de lutter contre les arnaques dans le milieu du calorifugeage, il est pertinent avant d’engager des travaux de s’assurer des points suivants

  1. Ne pas avoir de trésorerie à avancer pour un chantier qui se veut gratuit ;
  2. La fiabilité et la solvabilité des professionnels qui vont intervenir dans le bâtiment
  3. La qualité et conformité des matériaux utilisés pour la mise en œuvre du calorifugeage
  4. La mise en place d’un partenariat avec un bureau de contrôle certifié et indépendant.

Pour un devis GRATUIT…

Vous avez un projet d’installation? ou êtes simplement curieux?
N’hésitez pas et contactez-nous par téléphone ou via notre formulaire de contact. Nous reviendrons vers vous dans les meilleurs délais.

Pour obtenir une étude GRATUITE, envoyez-nous une demande de rappel:


    [anr_nocaptcha g-recaptcha-response]